tribunal-justice-juge

Tele-Mediation®

Parce que la médiation est le moyen le plus simple, le plus rapide et le moins couteux pour résoudre vos litiges.

justice-numerique

Vous trouverez ci-après une sélection d’articles parus de mars à juin 2020. On y traite des impacts du virus sur la justice en général (report des audiences, paralysie, amoncellement des dossiers …) et sur la résolution des litiges par la médiation.
Utiliser la médiation conventionnelle dans cette période représente donc une opportunité extrêmement intéressante, afin de résoudre les conflits de manière simple, rapide et peu coûteuse.

Le Covid-19 a un impact positif sur la résolution des litiges par médiation

France Soir : Publié le 23/04/2020
Partout en France, en cette période de confinement, les tribunaux sont pratiquement à l’arrêt, quasiment pas d’ouverture de nouveaux dossiers et les dossiers en cours sont renvoyés. Autant dire que la reprise de l’activité des tribunaux sera lente, voire paralysée tant elle sera engorgée lors du dé-confinement.

Les tribunaux se préparent à l’après-confinement et à un engorgement inédit

Courrier Picard : 24/04/2020
Les tribunaux français s’attendent à un rush d’activité après le confinement et la crise du coronavirus.
Grand embouteillage à venir dans les tribunaux : après le renvoi d’audiences par milliers pour freiner le coronavirus, la reprise progressive de toutes les activités se prépare avec appréhension dans les juridictions, plombées par un stock vertigineux et inédit de dossiers en souffrance.

Avec des milliers d’audiences renvoyées, les tribunaux craignent l’engorgement après le confinement

Sud-Ouest : 24/04/2020
Grand embouteillage à venir dans les tribunaux : après le renvoi d’audiences par milliers pour freiner le coronavirus, la reprise progressive de toutes les activités se prépare avec appréhension

Covid-19 : la fermeture des tribunaux relance les dissensions entre avocats et magistrats

Gazette du Palais : 24 avril 2020
Un billet publié par trois avocats sur un blog du site Mediapart, accusant les magistrats d’avoir déserté pendant la crise sanitaire, suscite la polémique.

Coronavirus Perpignan : la justice déjà engorgée suspendue au temps du confinement

France 3 Régions : 07/04/2020
Procès reportés, instructions au ralenti, contentieux en suspens, auditions annulées… Les dossiers s’accumulent dans les juridictions. Après 8 semaines de grève des avocats contre la réforme des retraites, vient aujourd’hui le temps du confinement. Exemple dans les Pyrénées-Orientales.

L’Assemblée vote pour étendre l’expérimentation des cours criminelles

Le Monde : 15/05/2020
Une série de mesures ont été votées, dans la nuit de jeudi à vendredi, pour faire face à l’engorgement de la justice à cause du nouveau coronavirus.
L’Assemblée nationale a voté, dans la nuit de jeudi à vendredi 15 mai, une série de mesures pour faire face à l’engorgement de la justice à cause du nouveau coronavirus, dont l’extension de l’expérimentation controversée des cours criminelles, sans jury populaire.

Conflits en période de confinement : osez la médiation !

Le Point : Par Laurence Neuer : 14/04/2020
Un voisin trop bruyant, un locataire défaillant, un voyagiste souhaitant conserver l’acompte versé… La crise sanitaire a engendré son lot de litiges. Une solution pour les résoudre sans faire appel à la justice, elle aussi confinée ? La médiation.
« À l’heure des outils digitaux, ce processus franchit une nouvelle étape en permettant de mener les séances en visioconférence avec toutes les garanties de la confidentialité », plaidait Christiane Féral-Schuhl, présidente du Conseil national des barreaux et médiatrice, dans une tribune parue dans Le Monde du droit le 6 avril 2020.

Coronavirus : les avocats fragilisés par une justice à l’arrêt

Le Monde : 24.04.2020 : Par Jean-Baptiste Jacquin
A court de trésorerie, certains avocats envisagent de déposer le bilan. L’incompréhension gagne face à la lenteur du redémarrage du service public de la justice.

%d blogueurs aiment cette page :